Parfumerie Oriza Louis Legrand Prospectus, grande page publicitaire encadrée

250

1 en stock

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Description

Parfumerie Oriza Louis Legrand Prospectus, page publicitaire encadrée

 

Grand prospectus, page publicitaire  de la Parfumerie Oriza Louis Legrand de 40 X 28 cm présentée dans un cadre de 59 X 45 cm.

En excellent état.

La parfumerie Oriza Louis Legrand

Le fondateur, dit « Fargeon aîné », appartenait à la famille Fargeon, parfumeurs originaires de Montpellier (et liée à Jean-Louis Fargeon). Il prétendait tenir ses recettes de parfums et de cosmétiques de Ninon de Lenclos, dont les dames de la cour parlaient encore, quinze ans après sa disparition. En 1720, la renommée de Fargeon aîné était faite et la légende de la Maison Oriza était en route2. Le nom Oriza vient de la variété de riz (Oryza sativa) qu’employait Fargeon aîné pour ses poudres cosmétiques. Il s’installe dans l’enclos privilégié de la Cour du Louvre, puis ouvre boutique au 11 rue du Roule où sa veuve reprend la succession aidée de ses deux fils : une boutique « Fargeon (Vve) et fils » est signalée à cette adresse en 18113. Cette année-là, la famille Fargeon passe la main à deux repreneurs, M. Mars et Louis Legrand (« Fargeon aîné » est la raison commerciale indiquée dans les annuaires de 1820 à 1837). Louis Legrand, qui signait « L. Le Grand » (et à ne pas confondre avec un autre parfumeur, Hector Legrand), avait été l’apprenti de Fargeon fils. Il ouvre avec son associé Mars un magasin au 319 rue Saint-Honoré.

En 1858, Louis Legrand, resté seul aux commandes, s’installe au 207 rue Saint-Honoré et fonde la « Parfumerie Oriza de L. Legrand ». Il associe au bénéfice son nouvel apprenti, Antonin Raynaud (1827-1903), né à Grasse, fils de boucher et ancien apprenti dans les établissements Violet5. Louis Legrand entreprend une importante campagne de publicité pour une gamme de produits dérivés : poudres de riz parfumées, poudres à poudrer les cheveux et les perruques, fards de ville, savons, crèmes adoucissantes et hygiéniques, rouges à lèvres. Antonin Raynaud rachète les « Parfums Oriza – L. Legrand » en 1860.

Antonin Raynaud décide d’augmenter la production. La société Oriza L. Legrand est la première à s’installer dans le village de Levallois en 1860 : l’usine occupe un terrain de près de 20 000 m2. Raynaud l’équipe de machines à vapeur tout en se ménageant des possibilités d’extension. La presse salue l’entrepreneur en ces termes :

« Esprit positif, travailleur infatigable, Antonin Raynaud, possesseur d’une des premières fabriques de parfumerie de la capitale, n’est pas homme à se contenter des résultats obtenus, il veut le progrès. Peu lui importe de fabriquer beaucoup (il est sûr d’y parvenir au moyen du succès), il veut bien fabriquer. La qualité doit passer avant la quantité. » (Alice de Savigny, L’Univers illustré, 1862).La marque Oriza L. Legrand est relancée en 2012 et a ouvert une boutique au 18 rue St Augustin Paris II.

Questions and answers of the customers

There are no questions yet, be the first to ask something for this product.

error: Content is protected !!

Pin It on Pinterest