RACHEL ET LA TRAGEDIE Jules JANIN  /   AMYOT 1859

350

RACHEL ET LA TRAGÉDIE Jules JANIN  /   AMYOT 1859

SUPERBE RELIURE RARE EXEMPLAIRE

 

1 en stock

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Description

RACHEL ET LA TRAGEDIE Jules JANIN  /   AMYOT 1859
SUPERBE RELIURE RARE EXEMPLAIRE
 
Rachel et la tragédie. Amyot, 1859.  Janin (Jules).
Grand in-8 demi-chagrin noir de l’époque un peu usagé surtout aux charnières dos lisse et plats ornés d’un décor personnalisé, tranches dorées.
Ouvrage orné de 10 photographies originales contrecollées de Henri de la Blanchère, représentant Mlle Rachel dans ses principaux rôles: Camille, Monime, Phèdre, Roxane, Athalie, La Rachel au Cannet, Czarinne. Un des premiers livres illustré par la photographie.
 
Etat : dos  et coins un peu usé et frotté ainsi que le deuxième plat,quelques petites décolorations, légères rousseurs, plus fortes autour des planches qui ont toutes leur papier de soie d’origine. Intérieur très frais, voir photos.
Superbement orné et reliure des plus luxueuses.
 
Élisabeth-Rachel Félix, dite Rachel ou Mlle Rachel, est une actrice née le 21 février 1821 à Mumpf (Suisse) et morte le 3 janvier 1858 au Cannet (France). Grande tragédienne, elle fut un modèle pour Sarah Bernhardt.
Fille de Jacob Félix, colporteur juif né à Metz en 1796- et mort en 1872, et d’Esther-Thérèse Hayer (1798-1873), Élisabeth Félix a vécu une partie de sa jeunesse à Hirsingue, dans le sud de l’Alsace (Sundgau). Après avoir chanté, récité et mendié dans les rues des villes que ses parents traversent avant leur arrivée à Paris, Élisabeth Félix suit les cours du musicien Alexandre-Étienne Choron et de Saint-Aulaire, et prend quelques cours d’art dramatique au Conservatoire. Pour subvenir aux besoins de sa famille, elle débute en janvier 1837 au théâtre du Gymnase. Delestre-Poirson, le directeur, lui fait prendre comme nom de scène Rachel, nom qu’elle adopte dès lors également dans sa vie privée. Auditionnée en mars 1838, elle entre au Théâtre-Français à l’âge de 17 ans. Son succès est immédiat. Elle débute dans le rôle de Camille d’Horace, dont la recette s’élève à 735 francs le premier soir, pour atteindre dix-huit jours plus tard, la somme de 4889,50 francs.

Alors qu’elle débute analphabète, son interprétation des héroïnes des tragédies de Corneille, Racine et Voltaire la rendent célèbre et adulée, et remettent à la mode la tragédie classique, face au drame romantique. Elle créa un modèle nouveau d’actrice et de femme et fut une des femmes les plus célèbres de son siècle. Elle fut ainsi portraiturée, entre autres, par le sculpteur Jean-Auguste Barre.

Elle ne fait toutefois pas l’unanimité en raison, paradoxalement, de ses indéniables talents d’actrice. Ainsi, Victor Hugo qui « admire Rachel sans passion », aime citer le mot de Frédérick Lemaître : « Rachel ? la perfection, et rien de plus ! »

Elle eut deux fils : Alexandre (3 novembre 1844 – 20 août 1898), du comte Walewski, fils de Napoléon et de Marie Walewska, et Gabriel (26 janvier 1848 – ?) d’Arthur Bertrand, fils du Maréchal Bertrand.

Rachel meurt le 3 janvier 1858 des suites d’une tuberculose. Elle repose dans le carré juif du cimetière du Père-Lachaise (division 7). Malgré de nombreuses pressions, elle avait voulu conserver la foi de ses ancêtres.

 

 

Informations complémentaires

Poids 2 kg

Questions and answers of the customers

There are no questions yet, be the first to ask something for this product.

error: Content is protected !!

Pin It on Pinterest